Diane Bergeron, Le chien du docteur Chenevert,  Série Biocrimes 1, collection Chacal no 26, Éditions Pierre Tisseyre, 2003, 256 pages. ISBN 2-89051-872-8.  Illustrations de la couverture: Gérard Frischeteau. Âge recommandé: 12 ans et plus.

Histoire : Annie Jobin termine sa formation à l’école de police de Nicolet. Une lettre et une rencontre l’amènent à découvrir un souterrain dans un cimetière situé près d’un village où des meurtres ont été commis. Elle deviendra le cobaye involontaire d’un savant menant des expériences controversées sur des humains et des chiens. Retrouvée par Steve Jobin et son chien pisteur Donut, elle tentera, au péril de sa vie et de celle de Steve, de résoudre le mystère du dangereux docteur Chenevert.

Comment est née cette histoire?  D’une nouvelle, Le charnier, écrite au cégep pour un cours de littérature, retrouvée dans une boîte de souvenirs. En lisant cette nouvelle, j’ai senti le pouvoir des mots, le jeu des émotions. J’avais la vive impression d’être moi-même prise dans un souterrain et sentir le poids et l’odeur de la terre, la froide humidité… Ce texte a été la bougie d’allumage de ma carrière d’écrivaine. Le chien du docteur Chenevert est mon premier roman écrit et publié, mon roman école!

 

Finaliste au Prix Cécile Gagnon 2003

Ce qu’on en dit:

“Un suspense réussi, de l’horreur à satiété : un bon roman pour ceux et celles qui ont le cœur –et la tête– bien accroché.” Éric Champagne, Lurelu

“Destiné aux ados, voilà un polar qui est un exemple réussi de vulgarisation scientifique.” Didier Fessou, Le Soleil

“Lorsqu’elle raconte quelque chose on comprend bien ce qu’elle veut écrire parce qu’elle utilise un vocabulaire riche et précis. ” Julien, étudiant au secondaire

“L’écriture de Diane Bergeron est admirablement bien maîtrisée et le rythme du livre y est si bien soutenu qu’on ne veut pas lâcher le livre avant d’avoir lu la fin. L’auteur a également su créer une superbe ambiance.” site de Renaud-Bray

Revue de presse

Extrait