Le naufrage d'un héros

Le naufrage d’un héros, Collection Ethnos no 11, Édition Pierre Tisseyre, 2009, 240 pages, ISBN 978-2-89633-021-8. Illustration de la couverture: Gérard Frischeteau. Âge recommandé: 12 ans et plus

L’histoire : Lucas Rodriguez, 15 ans, en a assez d’être traité comme un héros. Tout ça parce que sa mère a pensé bien faire en lui faisant quitter Cuba lorsqu’il avait à peine cinq ans. C’est que le bateau dans lequel lui et sa mère prenaient place avec 11 autres immigrés clandestins  a sombré dans le détroit de Floride, le laissant terriblement seul, accroché à une bouée. Sa survie a été considérée comme un miracle. Repêché à 7 miles des côtes de la Floride, une longue lutte s’engage pour savoir qui va en avoir la garde: sa famille cubano-américaine ou son père, demeuré à Cuba. La rencontre de Lucas avec une professeure québécoise fera remonter bien des souvenirs et le lancera dans une quête d’identité qui lui fera également découvrir l’amitié et son pays.

Comment est née cette histoire : Je venais de passer une semaine à Cuba, dans un tout inclus… et j’ai pu voir la misère et la difficulté qu’ont la majorité des habitants de Cuba à cause de l’embargo américain. Lorsqu’on m’a demandé d’écrire une nouvelle histoire pour la collection Ethnos, Cuba s’est imposée, ainsi que l’histoire d’un héros, Elian Gonzalez, qui n’avait jamais voulu en devenir un.

Utilisation du roman en classe : À la fin du roman, on trouve un important “supplément d’information”, créé par Nadège Broustau, qui terminait alors son doctorat sur le cas d’Elian Gonzalez dans les médias. On peut utiliser la section “Matière à réflexion” (p210 -212) pour discuter de la manipulation de l’opinion publique avec un enfant et comment considérer la situation politique et sociale de Cuba.

Ce qu’on en dit:
” Un roman politique qui permet de réfléchir sur les conditions de vie des Cubains, sur l’embargo imposé par les États-Unis, sur les risques et les écueils de l’immigration, tandis que le lecteur s’attache peu à peu à cet adolescent en quête de vérité.” SDM

” Le personnage de Lucas est quant à lui attachant et l’on perçoit, à l’aube de son adolescence, tout le poids de l’attention dont il fait l’objet comme des questions restées sans réponse depuis son retour. Le récit, même s’il s’inspire de faits réels, sait capter l’intérêt grâce à un intéressant dosage d’introspection, d’interactions et d’aventures.” Catherine Houtekier, Lurelu

Extrait

Finaliste pour le prix littéraire de la ville de Québec/Salon international du livre de Québec 2010
Sélection Communication-Jeunesse 2010